Fin de l’épilogue Agouwa Fc de Koussountou – FTF. Alors que le club togolais de deuxième division, Agouwa Fc de Koussountou  réclamait  l’invalidation des décisions du dernier congrès ordinaire et électif de la Fédération Togolaise de Football (FTF),  pour « défaut de quorum pour la prise des décisions », le Tribunal Arbitral du sport (TAS) a finalement donné raison a l’instance dirigeante du football togolais.

Recours en annulation du dernier Congrès Électif

Pour rappel,  Agouwa FC de Koussountou, a introduit le 15 Février 2020, un recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour demander l’invalidation des décisions du congrès ordinaire et électif de la Fédération Togolaise de Football (FTF) organisé le 25 janvier 2020 à Kara.

Le TAS qui a jugé recevable cette plainte, a  saisi la FTF pour mieux comprendre les motifs de la saisine du club Agouwa FC qui n’a pas participé au congrès électif.

Après  les échanges de correspondances, l’affaire a été tranchée par un juge unique conformément aux règles de la procédure d’arbitrage.

Entre temps, une tentative de règlement à l’amiable avait été refusée par le plaignant qui a souhaité aller jusqu’au bout de sa requête.

Le TAS déboute Agouwa FC

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), juridiction suprême du monde sportif, statuant sur cette affaire mardi dernier a décidé de rejeter tout simplement l’appel déposé par Agouwa Fc.

“Dis que les frais d’arbitrage, lesquels seront déterminés et notifiés aux Parties ultérieurement par le Greffe du TAS, seront supportés entièrement par Agouwa FC de Koussountou”, écrit le TAS dans sa décision.

Le club de Koussountou est également condamné à verser à la FTF une contribution de 2000 francs suisse pour les besoins de la procédure.

 

Fédération Togolaise de Football

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici