Eperviers seniors
Nécrologie

Wazo, les adieux du monde sportif

L’ancien capitaine de la sélection nationale et des Aiglons de Lomé, Julien Denké Kossi Wazo a été conduit vendredi en sa dernière demeure à l’issue de la messe d’enterrement qui a eu lieu en l’Eglise St Augustin d’Amoutiévé.

L’ancien international togolais Wazo Kossi Denké décédé en France le 16 mars dernier des suites d’une maladie à l’âge de 55 ans, était le capitaine de la sélection du Togo lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-1984) en Côte d’Ivoire).

Soixante-dix fois sélectionné en équipe nationale, Wazo Kossi a joué à Châteauroux (L2/FRA) de 1984 à 1985 puis à Bourges (1985-1986) et au Swiss Club (1986-1987) avant de raccrocher en 1994.

En 1998, il est revenu au Togo où il a travaillé à la direction technique nationale pendant quelques années, avant de retourner en France.

Voici l’hommage que lui a rendu la Fédération Togolaise de Football. Hommage lu par la Secrétaire Générale, Yvette Klussey.

A
DENKE Kossi Wazo, ancien capitaine de l’équipe nationale de football du Togo

Monsieur le représentant de la Ministre des Sports et des Loisirs,
Monsieur le 1er Vice-président de la Fédération Togolaise de Football,
Messieurs les Membres du Bureau Exécutif,
Vénérés Chefs Traditionnels, garants de nos us et coutumes,
Honorables invités,
Amis sportifs,
Mesdames et Messieurs,

Il faut "estimer la vie non par sa longueur, mais par son usage", disait la maxime.

Beaucoup de souvenirs se mêlent au moment de rendre hommage à M. Denke Kossi Wazo qui nous a quittés il y a de cela deux semaines.

On ne résume pas en quelques mots une vie aussi bien remplie et un parcours aussi brillant que celui de l’illustre DENKE WAZO dont nous pleurons la mort aujourd’hui ; mais il me revient, en ce jour , l’honneur et la lourde responsabilité de saluer, au nom du bureau exécutif de la Fédération Togolaise de Football, de son Président et de la famille sportive togolaise, la mémoire de l’ex joueur du Club « Aiglons » et l’ex-international Julien Kossi Wazo DENKE et d’exprimer à sa famille, à ses anciens coéquipiers et à tous ceux qui lui sont proches, notre émotion, notre compassion et toute notre reconnaissance pour ce que fut l’homme et ce qu’il fit pour sa patrie, à travers le football.

Julien DENKE WAZO, tu aurais aimé qu’aujourd’hui, nous ne pensions plus qu’à ta veuve, qu’aux enfants que tu as laissés ici bas ainsi qu’à tes petits enfants, tes parents et tes proches. Mais nous, nous ne cesserons de penser à toi, de nous souvenir de tes œuvres, de nous référer au model que tu représente pour les jeunes qui ont suivi tes pas et à la génération sportive future ; car en vérité, tout joueur, tout défenseur veut ressembler à DENKE Wazo.

La maladie, la souffrance physique et morale, la mort, ce destin incontournable, ont eu raison de toi, mais tu demeureras à jamais une précieuse source d’inspiration pour la jeunesse.

Ton parcours sportif a été exceptionnel. Tu incarnais la rigueur et la détermination. Ton engagement a été bénévole et patriotique, comme ce fut le cas de tes ex-coéquipiers, à cette époque où le football n’était pas un business dans notre pays.

Tu as démontré tes qualités en 1984, en Côte d’Ivoire, lors de la Coupe d’Afrique des Nations. Mais avant, en 1979, Toi Capitaine DENKE Wazo et tes coéquipiers rameniez d’Abidjan le trophée des 20 ans du Conseil de l’Entente pour la gloire de la nation.

Mesdames et Messieurs,

Nous éprouvons aujourd’hui un sentiment de tristesse. Nous avons de la peine à prononcer le mot « Adieu ».

Armons-nous de courage et pensons plutôt à sa présence joyeuse et stimulante, et pour lui être fidèles à notre tour, attachons-nous à perpétuer sa vitalité, car c’est ce qu’il nous demande.

Julien, au moment où tu rentres dans le sommeil éternel, ce n’est pas un adieu que nous te disons, mais merci. Que le Tout-Puissant te reçoive et qu’il te garde dans sa sainte demeure céleste.