Eperviers seniors
CM/BRESIL 2014/ TOGO 1- LIBYE 1

Six : " Tout le monde peut gagner à l’extérieur et peut perdre chez soi"

Malgré le match nul, Didier Six croit toujours en la qualité de son groupe. Mais avant de se déplacer en RDC, le sélectionneur veut travailler la finition et régler les carences constatées dans le jeu togolais.

Qu’est ce qui n’a pas marché pour l’équipe togolaise
Je pense que l’équipe togolaise a eu une dizaine d’occasions. Maintenant, avec un peu plus de temps, il va falloir retrouver la finition, qui nous a fait défaut aujourd’hui. Je n’ai pas vu avant une équipe togolaise faire un pressing, comme elle l’a fait contre la Libye aujourd’hui. En deuxième mi-temps, on a eu une maîtrise du match, il y a un travail à faire sur la finition et je crois qu’on va s’y attaquer. C’est la finition qui n’a pas marché, parce que chaque joueur s’est donné à 200 pour cent. La réussite viendra si nous continuons comme ça.
A vous écouter, c’est comme si vous êtes satisfait du comportement de vos joueurs. Nous sommes devant un fait accompli, vous aviez parlé de finition comme votre principal problème. Est-ce que le rythme de ce match vous satisfait ?
Le rythme me satisfait. J’ai une préoccupation aujourd’hui, c’est par rapport à la finition. Il ne faut pas que j’avais demandé dix jours de stage avant cette semaine qui s’est passée. Peut être que si on avait pu avoir ces dix jours, nous aurions peut-être pu avancer autrement. Le niveau international demande des efforts, ça demande une application et cette demande est très pointue. J’ai joué deux Coupes du monde, je peux vous assurer que c’est difficile. C’est tellement beau d’aller à une Coupe du monde, je pense que le groupe a ressenti cette envie. Il est vrai qu’aujourd’hui, on perd 2 points. Ce n’est pas un « 2 points » perdu, parce que, pour moi, le groupe est là.
Comment expliquez-vous le choix des 11 de départ ?
Vous savez au Togo, il y a x habitants et x sélectionneurs. Les décisions à prendre, je les ai prises moi par rapport à ce que j’ai vu cette semaine. Ne commencez pas à savoir pourquoi tel joueur n’a pas joué. Ça jouera, mais aujourd’hui, c’est moi qui prends les décisions sur l’équipe à mettre en place.
J’ai constaté une défense togolaise qui a vacillé. Lorsque Zuway Ahmed, vient sur la défense togolaise, il pèse. Est-ce que vous ne voyez pas qu’il y a un problème au niveau de votre défense ?
A l’heure actuelle, les Eperviers ont fait un match exceptionnel. Je défendrai mes joueurs, quoi qu’il arrive, ils ont fait un match exceptionnel. C’est vrai qu’il y a des choses à revoir, tout match à des choses à revoir. Mais je pense que sincèrement, j’ai moins de soucis que mon adversaire du jour.
Comment allez-vous aborder les autres échéances à venir ?
Première des choses, je vais voir comment vont les joueurs qui ont fait le match au complet. J’ai d’autres joueurs qui sont là, parmi les 23, il y a de la qualité dans ceux qui n’ont pas joué. Et ils le savent, on leur a expliqué qu’il y a 3 matchs. Que sur ces 3 matchs, il y aura un tournoi qui va se faire, parce qu’on a besoin, après ce match, aussi de se qualifier pour la CAN.
Vous avez perdu le match, qu’est ce que vous vous reprochez personnellement ?
Si vous parlez de mon retour au vestiaire prématuré, je suis allez voir l’arbitre. Il ne m’a pas compris, quand Boukary s’est fait tacler, j’ai dit, ça c’est un tacle de pute. Et quand l’arbitre a compris, il a cru que je l’ai insulté. Je n’ai jamais insulté. Je lui ai dit, vous avez mal compris ; Excusez-moi, si vous avez cru ça, c’est le terme exact que j’ai dit. En foot, on n’est pas des enfants de chœur, excusez moi.
Dimanche, le Togo joue un match périlleux en RDC, à Kinshasa. La plupart des matchs qui ont opposé le Togo et la RDC, notre pays n’a pas, concrètement, su s’imposer. C’est un défi pour vous ?
Bien sûr que c’est un défi pour moi. Il n’y a pas que le Togo, qui n’arrive pas à s’imposer. La RDC, est une très bonne équipe. Dans le groupe, où nous sommes, tout le monde peut gagner à l’extérieur et peut perdre chez soi. C’est mieux comme ça, pour éviter qu’il y ait une équipe qui se détache du groupe. Il nous attend des matchs très difficiles, par rapport à tous les déplacements qu’on fera. Et des matchs difficiles à la maison.