Eperviers seniors
CAN 2013/

Romao : « Adebayor est une chance pour nous ! »

Le milieu de terrain du Togo et du FC Lorient a accepté, en marge de la séance d’entraînement de dimanche, de donner ses impressions concernant sa participation et celle de son pays à la CAN 2013.

Comment analysez-vous ce groupe D dans lequel le Togo figure ?
Ce groupe est très difficile, voire le plus difficile. Il faudra ne pas commettre d’erreurs et jouer à fond et cela passe par faire un résultat lors de notre premier match face à la Côte d’Ivoire qu’on ne doit pas rater.

C’est la première fois que le Togo revient à la CAN, après la tragédie de Cabinda. Quel est le moral de l’équipe ?
Nous avons un très bon moral. On n’oubliera jamais ce qui s’est passé en 2010. Nous sommes tous motivés pour honorer le sacrifice de ceux qui ont donné leur vie pour le Togo en faisant tout pour faire accéder le Togo au deuxième tour de la CAN pour la première fois de son histoire.

Nous savons qu’Emmanuel Adebayor, c’est le grand frère. Sa présence influe positivement sur le groupe, mais sa façon de souffler le chaud et le froid « je viens, je ne viens pas » a-t-elle eu un impact sur le moral du groupe ?

Nous ne pouvons rien dire, nous les joueurs sur Adebayor, car le Togo avec ou sans Adebayor, ce n’est pas exactement les mêmes résultats. Nous sommes très contents de l’avoir à nos côtés, car c’est une chance d’avoir un grand joueur comme lui dans notre équipe. Il peut en plus nous apporter son expérience. On sait qu’on peut compter sur lui et il sait qu’il peut compter sur nous.

Qu’en est-il de votre blessure à la cheville ? Et dernière question, porterez-vous vos nouvelles chaussures révolutionnaires face à la Côte d’Ivoire ?

Ma blessure à la cheville n’est plus qu’un mauvais souvenir. Grâce à Dieu, je ne ressens plus aucune douleur. Et concernant les chaussures (rire), on verra, j’y réfléchis encore.