Football masculin
Commission de discipline

Relevé des dernières décisions

Lors de sa réunion du 02 décembre 2016, la Commission de discipline de la Fédération Togolaise de Football (FTF) s’est prononcée sur dix plaintes. Me N’Djelle Aby Edah président et les autres membres ont cette fois-ci eu la main lourde, notamment pour les cas de « comportements inconvenants » sur les stades.

Suite à une plainte formulée par le club Gbikinti FC à propos du joueur de Foadan Laré Ashanti Salomon qui « avait joué au cours du championnat 2013-2014 sous ses couleurs au nom de N’Tchomla Gbandi », la Commission tout en affirmant sa compétence à statuer sur ce cas, a néanmoins renvoyé « le dossier à la Commission d’Organisation des Compétitions, de Qualification et d’Homologation pour se prononcer sur la requête introduite par le Club Gbikinti FC et lui revenir pour décision disciplinaire à prendre ».

La seconde plainte concernant la sanction du club Foadan pour non présentation de licence à l’occasion du match du championnat de première division contre Dyto. La Commission a fixé à vingt mille francs Cfa (20.000 FCfa), le montant par licence non présentée. Pour le match en question qui finalement sera rejoué, le club Foadan n’avait pas présenté les licences de cinq (05) joueurs. Cette amende sera « déductible des recettes de match » du club de Dapaong.

Pour « tentative de violence sur officiels de match et violence sur un contrôleur », à l’occasion du match du 19 novembre 2016 entre Koroki et Maranatha, le club de Tchamba a été condamné à payer une amende de deux cent cinquante mille francs (250.000 FCfa) « déductible des recettes de match ». A la fin du match, des supporters de Koroki ont tenté de s’en prendre aux officiels du match et n’ont été empêchés que par une intervention des forces de l’ordre.

Pour raison d’ « envahissement, agression de supporteurs sur joueurs, menace sur officiel » lors du match du championnat de deuxième division opposant AS Dankpen à Agouwa le 20 novembre 2016, la Commission a décidé conformément aux dispositions de l’alinéa 1 de l’article 107 du code de discipline de la FTF, de convoquer pour sa séance du vendredi 09 décembre 2016 :
-  le Secrétaire général d’Agouwa FC
-  l’Entraineur d’Agouwa FC
-  le Commissaire au match
-  l’Arbitre du match
-  le Secrétaire général de l’AS Dankpen

Dans un autre dossier, la Commission a condamné Ifodjè d’Atakpamé à payer deux cent mille francs (200.000 FCfa) d’amende, à déduire de ses subventions, en plus d’une « interdiction de jouer » sur le stade d’Atakpamé pour les trois (03) prochains matchs à domicile, conformément à l’art. 26 du Code discipline. Guy Dogbè, membre de l’encadrement de l’Entente 2 écope d’une « interdiction de stade » pour une durée de trois (03) mois. Une interdiction valable pour les championnats de D1 et D2.
En l’espèce, à la fin du match Ifodjè vs Entente 2 du 20 novembre 2016, il a été déploré des « comportements inconvenants notamment les violences contre les personnes, le lancer d’objets et l’envahissement du terrain ».

A Pagouda, suite aux violences exercées par les supporters de l’AS Binah sur les officiels du match du championnat de deuxième division face à Odalou FC le 23 novembre, ainsi que des comportements inconvenants qui ont émaillé la rencontre, le Club AS Binah est condamné à payer cent mille francs (100.000 FCFA) d’amende à déduire de ses subventions et une interdiction de jouer au stade municipal de Pagouda, pour les trois (03) prochains matchs à domicile.

Abou Ossé de son côté s’en sort avec un blâme pour cause d’envahissement du terrain par les supporters au coup de sifflet final du match du championnat de deuxième division le 23 novembre 2016. Les supporters en question voulaient même en découdre avec les officiels du match.

Condamnation à payer une amende de cent mille francs (100.000 FCFA), interdiction de joueur ses trois prochains matchs à domicile sur le stade de Soutouboua, tel est le verdict à l’encontre de Foukpa FC suite à la plainte déposée par T.A.C FC, des suites d’ « envahissement du stade, violences contre des personnes, au coup de sifflet final du match Foukpa FC vs T.A.C FC le 23 novembre 2016 ».
Le 23 novembre 2016, le match Kakadl FC a été entaché par des violences sur les officiels, séquestrations des arbitres et supporters adverses dans l’enceinte du stade. Les violences ont entrainé la perte des cartons de l’arbitre du match Issifou Bouraima, qui a été obligé de recevoir des soins médicaux dans le centre médical de Baga puis dans une clinique.
Pour ces faits de « comportements inconvenants », le club Kakadl a écopé d’une amende de cent mille francs (100.000 FCFA), une interdiction de jouer ses trois (0à prochains matchs à domicile à Niamtougou. Par contre, la Commission s’est déclarée non compétente pour se prononcer sur la perte des cartons de l’arbitre et la requête de remboursement des frais de soins médicaux. Considérant qu’il s’agit là de « cas non prévus », la Commission recommande au Bureau Exécutif de la FTF, de s’en charger conformément aux dispositions de l’article 149 du Code discipline.
Toutes ces décisions sont notifiées aux clubs qui disposent d’un délai de dix (10) jours à compter de leur communication, pour exercer leur recours auprès de la Commission de Recours.