Championat
Formation

Lorenzo Madjé pour une amélioration des prestations de la presse sportive

Le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique, M. Lorenzo Madjé a exhorté mardi la presse sportive à œuvrer pour l’amélioration de leurs prestations. C’était à l’occasion du séminaire de l’Association des Journalistes Sportifs du Togo (AJST) qui s’est tenu au siège de la Fédération Togolaise de Football Kégué.

« Le traitement de l’information, l’équité et la neutralité, le respect des règles d’éthique et de déontologie entre autres ne sont encore malheureusement pas partagés entre tous les acteurs de la profession », a déclaré le ministre lors de la cérémonie d’ouverture de ce séminaire, en présence du président du Comité de Normalisation de la FTF, M. Antoine Folly.

Pour le ministre Lorenzo Madjé qui marque un grand coup en consacrant l’une de ses premières sorties à la presse sportive depuis la formation du gouvernement du Premier ministre Klassou Selom, l’information sportive est si présente parfois qu’on se demande à la fin si certaines presses, certaines chaînes de radio ou de télévision sont encore généralistes, thématiques ou sportives. Et le revers de la médaille cette situation note-t-il, reste « la qualité des prestations ».

« Il est souvent évident de constater que beaucoup de pratiques en marge des règles professionnelles le sont, non par pure volonté de mal faire, mais souvent par ignorance desdites règles professionnelles. La liberté de la presse et la liberté d’expression sont devenues des excuses toutes trouvées aux dérapages et aux fautes professionnelles avérés », a-t-il ajouté avant d’appeler les journalistes à mettre à profit l’occasion pour améliorer leurs prestations.

Ce séminaire d’une journée dont le thème est : « L’information sportive : défis et perspective » mobilise une cinquantaine de journalistes du sport et a pour but de donner aux journalistes des outils professionnels pour une amélioration de la pratique journalistique au quotidien.

Il s’agit concrètement selon Aimé Ekpé, le président de l’AJST de « rappeler aux participants les règles générales présidant au métier de journaliste, d’expliquer les règles d’éthique et de déontologie, de favoriser le respect de la personne humaine et de la vie privée, le respect des opinions et l’équilibre de l’information ».