D1
CHAMPIONNAT D1

Levée de boucliers du BE contre la violence

Le Bureau Exécutif de la Fédération Togolaise de Football a vivement condamné, mardi, les incidents survenus à la fin du match AS Togo Port vs Sémassi disputé au stade municipal de Lomé le dimanche dernier.

Des supporters de Semassi qui estiment que l’arbitre Sewonou Kokou n’a pas respecté le décompte du temps additionnel tel que indiqué par son assistant, alors que leur équipe est menée 1-0, ont tenté s’en prendre à l’arbitre. Il a fallu l’intervention des Forces de l’ordre pour les empêcher de passer à l’acte.

Un comportement antisportif que le Bureau Exécutif condamne et rappelle « qu’aucune forme de violence ne sera tolérée sur nos stades au cours de ce championnat », dans un communiqué qui précise que la Commission de discipline sera saisie de ce cas.

Par ailleurs, le Bureau Exécutif a également déploré le comportement antisportif de l’Etoile Filante qui devrait accueillir son homologue Kotoko de Lavié, le 12 mai 2013 pour le compte de la 1ère journée au stade Oscar Anthony. Non seulement le club du quartier commercial « ne s’est pas présenté sur les lieux, mais aussi et surtout a pris soin de fermer les portes dudit stade, empêchant ainsi la tenue du match ».

Le cas de l’Etoile Filante sera également soumis à la Commission de discipline.