Equipe nationale
Togo 1 – Ouganda 0

Les Eperviers prennent une petite revanche

Pour leur première rencontre dans le cadre des préparatifs de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017, les Éperviers se sont confrontés à une forte opposition. En route pour affronter le Ghana à l’occasion des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 zone Afrique, les Crânes de l’Ouganda ont donné de la sueur froide à une sélection togolaise en reconstruction.

Pour leur première sortie dans le cadre des préparatifs de la Can 2017, les Éperviers du Togo ont battu les Crânes de l’Ouganda (1-0). Une belle revanche pour la sélection nationale éliminée de la course pour une qualification à la Coupe du monde 2018, par leurs adversaires du jour. C’était quand la sélection nationale était cornaquée par le Belge Tom Saintfiet.

Ce mardi 04 octobre face à l’Ouganda, les protégés de Claude Le Roy ont peiné. Avec des titulaires comme Razak Boukari (de retour à la compétition après deux ans d’arrêt) et le néo Éperviers Ihlas Bebou (en soutien aux attaquants) ,Alaixys Romao dans l’axe aux côtés de Ouro-Akoriko Sadate, l’a sélection nationale dans une composition inédite, a fini par l’emporter grâce à un joli but de Lalawélé Atakora (30ème). Ce dernier a ajusté sa frappe après avoir éliminé un défenseur ougandais. La sélection nationale prenait du coup les commandes du match après avoir un peu subi les attaques rapides de l’adversaire, bien en place tactiquement et physiquement.

La division offensive togolaise composée d’Emmanuel Adébayor, Mathieu Dossèvi, Atakora Lalawélé et Ihlas Bebou, n’avais jusque-là pas réussi à s’offrir une franche occasion de scorer. Mais derrière, Alaixys Romao positionné en arrière central aux côtés de Ouro-Akoriko Sadate, Djene Dakonam et Kouloum Maklibè, veillaient aux grains au point que Kossi Agassa, n’a eu que situations chaudes à gérer. Les deux équipes sont allées à la pause sur le score de 1-0.

Dès la reprise les protégés de Claude Le Roy se montrent plus volontaires, grâce à l’entrée en jeu des joueurs tels, le jeune défenseur de l’AS Togo Port du Togo Ouro Sama Akim, l’attaquant de Wafa au Ghana Agbégniadan Komlan, du milieu de terrain Ségbéfia Prince et du défenseur Serge Akakpo. Le match du coup s’emballe. Les Éperviers sur quelques actions bien menées tentent d’inquiéter le goal Magoola Jamal Omar de l’Ouganda.

Pour densifier les capacités de récupération de son équipe, le technicien a recomposé son entre-jeu avec la paire Alexis Romao et Prince Ségbéfia. Le Togo se montre plus pressant sur le porteur du ballon. Vers la fin de la partie, Claude Le Roy ose même remplacer Alexis Romao par le milieu de terrain Atchou Franco du Dynamique Togolais (DYTO). Le Togo évolue avec trois joueurs locaux qui n’ont pas l’habitude des grandes compétitions.

Les protégés du technicien Micho Srdojevic ont posé énormément de problèmes aux Éperviers, mais Agassa Kossi et les siens ont réussi à conserver leur but vierge. Au coup du sifflet final de l’arbitre béninois Tohouégnon Eugène, le Togo prend une petite revanche sur l’Ouganda qui l’a éliminé de la course pour le mondial 2018.