Eperviers seniors
Maracana / Can 2012

Les champions sont de retour

Vainqueur de la première édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Maracana tenue du 26 au 27 mai 2012 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, la sélection togolaise de maracana est rentrée, mercredi, à Lomé avec le trophée et les médailles d’or.

Les joueurs togolais ont été accueillis à l’aéroport International de Lomé par une délégation de la Fédération Togolaise de Football conduite par son 1er vice président Hervé Piza qui n’a pas manqué de les féliciter pour leur exploit.
« Vous faites honneur au Togo en ramenant cette Coupe qui sera dans l’histoire. Ce n’était évident vu le contexte dans lequel vous êtes partis à Yamoussokro, mais votre abnégation et votre envie d’hisser haut le nom du Togo vous ont permis de franchir les obstacles », a déclaré Hervé Piza.
Cinq pays du Conseil de l’Entente (Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Bénin, Togo, Niger) se sont affrontés durant les deux jours pour les phases éliminatoires de cette CAN organisée par la fédération Ivoirienne de Maracana et disciplines Associées (Fimada) . A l’issue de cette phase, Ivoiriens et Togolais vont décrocher leurs places pour les finales dans les catégories des vétérans et des séniors
Pour ces deux grandes finales, les habitants de Yamoussoukro pariaient sur la double victoire des Eléphants de Côte d’Ivoire. Mais c’était sans compter avec la détermination et la volonté des Togolais qui vont ruiner les espoirs des Ivoiriens dans la catégorie des séniors.
Regroupés en défense et procédant par contre-attaque, les Eperviers du Togo vont réussir le hold-up en inscrivant l’unique but de la rencontre à la dernière minute de la première période. Un but qui porte la signature du capitaine Dominique Boutora-Takpa.
En seconde période, Mamadou Coulibay et ses coéquipiers donneront tout pour égaliser, mais leurs offensives seront infructueuses. Les hommes conduits par Guillaume Attisou font tomber les initiateurs du Maracana et deviennent désormais les rois de cette discipline en Afrique chez les séniors.
Chez les vétérans, les Eléphants ont réussi à prendre leur revanche sur les Eperviers en les battant sur le score de deux buts à zéro. Soro Jean et ses coéquipiers ont ainsi sauvé leur participation en remportant le trophée Félix Houphouët Boigny. Le Burkina Faso a terminé troisième de cette compétition.