Eperviers seniors
CAN 2013/ COTE D’IVOIRE vs TOGO

Le Togo rate sa sortie à Rustenburg

Pour sa première sortie en Coupe d’Afrique des Nations, Afrique du Sud 2013 dans le groupe D, les Éperviers ont raté le coche en se faisant battre sur le fil (2-1) par les Éléphants de la Côte d’Ivoire qu’ils avaient pourtant contré de la plus belle manière, mardi, au Stade Bafokeng de Rustenburg.

Les Éperviers ont répondu présents dans cette rencontre où on ne les attendait pas. Malgré leur pléiade de stars, les Éléphants ont dû attendre les dernières minutes pour l’emporter 2-1 sur une œuvre de Gervinho (88e).

Les Ivoiriens avaient ouvert le score dès la 8e sur une réalisation de Yaya Touré qui profitait d’une mésentente dans la défense togolaise. Peu inspirés à l’image d’un Didier Drogba très discret, les Ivoiriens ont souffert face à de valeureux Éperviers. Le Brestois Jonathan Ayité a longtemps cru offrir aux Éperviers un nul prometteur d’autant que Kossi Agassa a signé une partie de haut vol. Avant de mal juger l’ultime coup franc et de laisser Gervinho crucifier le Togo.

Les Togolais peuvent s’en mordre les doigts. Ils avaient crée quelques meilleures occases. C’était d’abord le capitaine Emmanuel Adebayor qui ratait l’ouverture du score sur une passe en retrait mal assurée de Kolo Touré. Mais le Togolais perd son duel face à Barrry Kopa. On notera aussi l’activité intense de Komlan Amewou qui sera désigné à la fin du match le joueur fair-play, la vista de Romao Alaixys qui a donné bien de tournis aux milieux ivoiriens. Enfin, Serge Gakpé et Jonathan Ayité qui égalise dans le temps additionnel de la première partie ont aussi répondu présents dans cette rencontre. Mais cela n’a pas suffi.

Côté ivoirien, Dogba Didier presque absent de la rencontre (trop marqué à la culotte par Bossou Vincent) est d’ailleurs et logiquement remplacé à la 74e, c’est Gervinho qui s’est chargé de donner des coups de boutoirs à la défense togolaise. Il va être aidé par Bony Wilfried dans le dernier quart d’heure. Et leur patience va finir par payer alors que l’on s’acheminait vers un score de parité.

Que retenir de cette rencontre ? Les Togolais avaient de l’enthousiasme dans le jeu. Quand ils se décidaient à poser le ballon, ils confinent les Ivoiriens dans un rôle qui ne leur réussit guère : défendre. Les Éléphants n’ont pu tirer leur épingle du jeu que grâce à leur efficacité et aux nombreuses individualités.

Les Éperviers peuvent rebondir. C’est certain, mais il va falloir être costauds dans la tête et affronter samedi l’Algérie qui a perdu dans les derniers instants face à la Tunisie.