Championat
COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Comité de Normalisation se dote d’un plan d’actions en quatre phases

Lomé, le 23/01/2015- Nommé le 19 décembre 2014 par le Comité Exécutif lors de sa séance tenue à Marrakech au Maroc, le Comité de Normalisation de la Fédération Togolaise de Football a présenté, vendredi, aux acteurs du football les grandes lignes du plan d’actions qu’il entend mettre en œuvre pendant son mandat.

Le plan d’actions élaboré à l’issue des discussions avec la FIFA et le ministère des Sports et des Loisirs permet de prendre en compte les grands problèmes auxquels le football togolais est confronté depuis plusieurs années et qui l’empêchent de connaître un développement harmonieux et de combler les attentes des Togolais.

La première phase de son plan d’action du Comité de Normalisation couvre les mois de janvier et de février 2015 et est consacrée à la préparation et au lancement des Compétitions nationales 2014-2015, notamment l’organisation des championnats de D1, D2, d’Inter Ligue, des compétitions de district, du championnat national U16 masculin et du championnat national féminin. La première phase du plan d’actions sera bouclée avec la mise en place du Groupe de travail sur les grandes orientations des textes. « Il s’agit pour ce groupe de réfléchir sur les grands axes de nos statuts, du règlement d’application et du code éthique afin d’aboutir à des standard pour nos associations. Mais ce n’est pas à ce groupe que revient la charge de la rédaction des textes », a précisé M. Antoine Folly, le président du Comité de Normalisation.

La deuxième phase qui couvre les mois de mars, d’avril et de mai sera mise à profit pour la rédaction des textes, la mise en place de la Direction Technique Nationale (DTN), les Structures de Gestion des Equipes nationales de Football du Togo, le démarrage des Championnats nationaux et régionaux 2014-2015, prévu pour le 15 mars 2015 et l’organisation de la Coupe du Togo dont les tours préliminaires pourront démarrer à partir du mois de février.

La troisième phase s’étale entre juin-juillet-août et sera consacrée à l’adoption et à la mise en application des nouveaux textes (clubs, districts, ligues, FTF), à l’adaptation des textes des associations affiliées (anciens joueurs, arbitres, entraineurs, médecins, kiné, supporters) et à la poursuite des Championnats nationaux et régionaux 2015.

La dernière phase (septembre- octobre- novembre) verra le démarrage du processus électoral proprement dit, la préparation et le lancement des compétitions nationales 2015-2016 (D1, D2, D3, Inter Ligue, District, U15 et U17 masculin, féminin), des compétitions internationales 2015-2018, la fin des Championnats nationaux et régionaux 2014-2015 et le démarrage des Championnats nationaux et régionaux 2015-2016.

Le président du Comité de Normalisation, M. Antoine Folly a expliqué aux acteurs les modalités du démarrage de la saison sportive 2014-2015, notamment les conditions de l’enregistrement des joueurs (nécessité de présentation de la carte d’identité ou du passeport) et la mise en place des diverses commissions permanentes.

Dans cette optique, il est mis en place la Direction des Compétitions pour la gestion administrative des compétitions de la Fédération.

En ce qui concerne les subventions pour le compte de la saison 2014-2015, les clubs de première et de deuxième division toucheront chacun respectivement une subvention de 10 et de 4 millions de francs CFA, répartie équitablement entre la FTF (FIFA) et l’Etat togolais. Quant aux ligues, le Comité prévoit une allocation de 1 million de francs CFA pour leur fonctionnement. Mais toutes ces aides seront encadrées par la mise en place des règles de gestion saine et transparente et l’obligation de disposer d’un siège fonctionnel avec un minimum de personnels, un compte bancaire au nom des clubs ou des ligues.

« Ces montants ont été arrêtés sur la base des discussions menées avec la FIFA et le ministère des Sports. Nous sommes conscients que les clubs et les ligues ont besoin plus de moyens pour se développer mais pour le moment, nous faisons avec ce que nous avons. Toutefois nous allons mener des réflexions avec les acteurs au moment venu sur la commercialisation des différents produits liés à nos compétitions afin de garantir aux clubs d’autres sources de revenus ».

Le Comité de Normalisation prévoit des rencontres périodiques avec les acteurs afin de faire le point de leurs différentes actions et de recueillir leurs avis et propositions pour rebâtir le football togolais dans la concorde et dans le fair-play.


Service de Presse
de la Fédération Togolaise de Football