Foot actu
Congrès ordinaire de Notsè

La FTF se dote de ses organes juridictionnels

Les membres de la Fédération Togolaise de Football (FTF) étaient en congrès ordinaire le 20 août 2016 à Notsè (80km au nord de Lomé). Les travaux de ce congrès sont décisifs dans l’aboutissement de la normalisation de l’administration de l’instance de direction du football national, se sont soldés par l’élection des membres des organes juridictionnels, des commissions en charge des élections et la commission d’audit et de conformité.

Les travaux du congrès ordinaire de la FTF ont été ouverts par Manu Mensah Adjiwanou, représentant du ministre des sports. « Les signaux de la modernisation de notre football sont au vert », a-t-il affirmé d’entrée pour saluer la tenue de ces travaux, dix ans après l’organisation du dernier congrès ordinaire de l’instance d’administration du football togolais.

« En peu de temps et dans des conditions difficiles le Comité Exécutif présidé par le Colo Guy Akpovy a beaucoup entrepris pour une refondation et une professionnalisation du football togolais », a renchéri de son côté le préfet de Haho, Tchangani Awo.

« la FTF retrouvera le rythme normal de fonctionnement d’une faitière sportive comme le préconise l’article 9 du décret N° 2015-081/PR fixant les conditions d’octroi d’agrément aux associations et fédérations sportives et définissant les modalités de délégation de pouvoir aux fédérations sportives nationales, sans passer sous silence les directives de nos instances internationales de football, notamment la FIFA et la CAF et les dispositions pertinentes de nos Statuts », a indiqué le président de la FTF à l’ouverture des travaux.

Les assises ont été sanctionnées par l’approbation par les congressistes des comptes annuels de la FTF et du budget prévisionnel 2016. Un budget modeste qui s’équilibre à 3 milliards 197 millions 850 mille francs CFA, qui prend en compte les dépenses d’investissement (le revêtement de trois pelouses au synthétique, la rénovation du siège de la FTF, …) et de fonctionnement (les compétitions nationales, la rénovation du siège de la FTF, le planning et l’administration, le marketing et la communication, …) de l’instance faitière du football national.

Le rapport d’audit présenté par le Cabinet AEC, chiffre les dettes de la FTF envers les sociétés d’Etat, les sociétés privées et divers prestataires à 1.600.000 Fcfa. L’adoption par le congrès de cet audit qui avait été demandé par la FIFA, devrait favoriser la lever des décaissements de fonds au profit de la FTF par l’instance mondiale de football.

Ce congrès a permis l’adoption de deux modifications aux statuts et a également permis d’élire les membres des organes juridictionnels de la FTF ainsi que les commissions chargées des élections.

Qualifiés à l’entame par le Col Guy Akpovy de « journée marathon », les travaux du congrès ont duré près de 9 heures de temps, pour débattre de 20 points inscrits à l’ordre du jour tel que prévu par l’article 31 des statuts de la FTF.

Liste des membres des commissions juridictionnelles, d’élection et d’Audit et de Conformité.