Afrique

L’amendement algérien pour l’élection à la présidence de la CAF adopté

La proposition de la fédération algérienne de football visant à réserver les candidatures à la présidence de la Confédération Africaine de Football aux seuls membres présents ou passés du Comité Exécutif a rallié une grande majorité des 51 pays présents à la 8ème Assemblée Générale de la CAF, organisée aux Seychelles. Trois pays n’étaient pas représentés.

L’amendement algérien appuyé par six autres associations nationales, Comores, Egypte, Guinée, Mauritanie, RD Congo et Soudan a réuni 44 voix pour, 6 voix contre et une abstention. Il avait, depuis quelques semaines, suscité beaucoup de polémiques, sans qu’elles affectent en quoi que ce soit les débats de la 8ème Assemblée Générale extraordinaire. Les pour et les contre ont pu librement exprimer leur opinion. Les uns ont expliqué pourquoi il s’agissait d’une bonne proposition, les autres pourquoi ils la rejetaient au cours d’une session empreinte d’une grande sérénité.

L’autre disposition très importante a été l’augmentation du nombre de membres du Comité exécutif, porté dorénavant à 13, un de plus qu’aujourd’hui, sans compter le Président de la CAF. Le nouveau siège sera réservé à la COSAFA, l’union zonale du Sud, la plus dense du continent avec 14 membres.

Convoquée pour approuver les nouveaux statuts et les règlements d’application des statuts l’Assemblée Générale extraordinaire les a adoptés à la presque unanimité.

Le Congrès s’est tenu sous la haute présidence d’Issa Hayatou, en la présence du Président de la République des Seychelles, son Excellence Monsieur James Michel, et du Président de la FIFA, M. Joseph Sepp Blatter.

Dans son allocution le Chef de l’Etat seychellois a particulièrement insisté sur « les vertus éducatives du football, sur la rigueur de ses entraînements qui forment l’esprit et le corps ». « Le football, symbole de discipline, de solidarité et de fraternité, a jouté M. James Michel doit aider nos enfants à devenir des citoyens exemplaires. Rappelant que son pays était « un pays aux racines très diverses qui ne connaît pas le racisme où les différentes communautés ne forment qu’une seule », le Président des Seychelles a souhaité, en conclusion que « le football apporte la paix sur l’ensemble de notre continent ».

« Etre aux Seychelles démontre ne nouvelle fois l’universalité du football », a affirmé le Président Blatter qui a dit sa joie de se retrouver en terre africaine. « Je me sens comme à la maison ». Il a rappelé que depuis 1976 il avait toujours été présent au côté de l’Afrique et qu’ici comme ailleurs le message qu’il voulait délivrer au nom de la FIFA était celui de l’éducation et de la santé.

Le Président Issa Hayatou, s’adressant plus particulièrement aux Seychellois a insisté sur leur appartenance pleine et entière à la grande famille du football africain : « Vous êtes 5.300 fois plus petit que le plus vaste de nos pays, l’Algérie. Vous êtes 11.200 fois moins peuplé que le plus peuplé de nos pays, le Nigeria, et pourtant vous êtes bien présents parmi nos 54 associations membres. C’est pour moi l’occasion unique de répéter que pour la CAF il n’y a pas de grands et de petits pays. Chacun bénéficie des mêmes droits et des mêmes égards ».

Rappelant les principaux événements survenus au cours des derniers mois, évoquant le futur, il a aussi voulu insister sur les actions citoyennes menées par la CAF en association avec de grandes institutions internationales, à commencer par l’Union Africaine, et différentes Organisations non gouvernementales (ONG) en faveur de lutte contre les fléaux qui frappent les population africaine, en particulier les plus jeunes, tout particulièrement le paludisme qui fera l’objet d’une campagne spéciale à l’occasion de la CAN 2013 en Afrique du Sud.

« Le football, notre football, a-t-il insisté, est un vecteur de communication sans égal. La CAN est suivie dans tout le continent par des centaines de millions de téléspectateurs. Il aurait été anormal, presque immoral, de ne pas nous associer à de telles campagnes. C’est aussi une des missions majeures de la CAF ».

Source : cafonline.com