Eperviers seniors
Sélection nationale / Egypte - Togo 3-0

Khartoum n’a pas été rassurant

Opposés aux Pharaons Égypte en amical, les Éperviers du Togo se sont lourdement inclinés 3-0 sur le stade mythique de El Merreick du Soudan, mardi. Du coup les doutes sur la forme des joueurs du sélectionneur Didier Six persistent.

Les Éperviers qui préparent les trois matches de juin n’ont pas rassuré, tant l’équipe qui a fait face aux Pharaons a manqué de percussion, surtout en attaque avec le seul Abraw Camaldine vite perdu dans une défense égyptienne très en verve.

Alors que Donou Kokou échangeait son couloir gauche contre celui de Mango Sena qui n’a pas brillé de mille feux, les milieux avaient aussi failli, souffrant du repositionnement opéré par Didier Six.
Il n’en fallait pas plus pour que les Pharaons décèlent le souci défensif de l’équipe togolaise et de se résoudre à passer sur les ailles qui tanguent beaucoup. Et cela profita à Mohamed Geddo dès la 26e pour ouvrir le score.
De retour de vestiaire, les Eperviers se mettent à corriger leurs lacunes. Didier Six apporta des changements qui ont un peu redonné vie au jeu. C’est d’abord Mani Sapol qui laissait sa place à Kalen Damessi. Puis Mango Sena, remplacé par Yorou Nafiou et Camaldine Abraw sorti au profit de Kondo Arimiyaou. Le jeu s’en ressent. Kalen Damessi apportait une touche technique et sa vivacité à l’attaque ; Pendant que Kondo Arimiyaou y ajouta un zeste de puissance.
D’ailleurs, le joueur d’Okiti de Badou sera le seul joueur togolais à avoir véritablement inquiété Essam Al Hadari, le goal égyptien. Mais contre toute attente, c’est au moment où les Togolais reprenaient vie qu’ils encaissent un second but, œuvre de Mahmoud Fatallah à la 50e.
Applaudis par le maigre public du stade El Merreick et de surcroît acquis à leur cause, les Pharaons qui en voulaient un peu plus, profitaient de la blessure du capitaine Daré Nibombé et son remplacement par Sorafina Nafiou pour inscrire un troisième but à la 83e par Mohamed Salah.
Il va falloir aux Togolais beaucoup de sérieux dans le travail et une dose de volonté de faire pour aborder des échéances de juin. Certes, les Libyens, les Congolais et les Kenyans n’ont pas l’acabit des Egyptiens, mais c’est déjà une certitude, les qualifications pour la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014 et la Coupe d’Afrique des Nations, Afrique du Sud 2013 ne se feront pas les doigts dans le nez.

Togo : Juvénal Pedomey- Daré Nibombé (Sorafina Kamal, 79e), Bossou Vincent, Donou Kokou, Mango Sena (Yorou Nafiou), Salifou Moustapha (Nouhoun Cissé), Amewou Komlan, Mani Sapol (Kalen Damessi), Ametepe Kodjo, Womé Dové,- Abraw Camaldine (Kondo Armiyaou).
Remplaçant
Mawugbé Atsu

Egypte : Essam Al-Hadari (Merreikh, Soudan), Ahmed Fathi (Ahli), Sayed Moawad (Ahli), Geddo (Ahli), Mahmoud Fathallah (Zamalek), Mohamed Al-Nenni (Contractors), Ahmed Saied ‘Ouka’ (Hodoud), Ibrahim Salah (Zamalek), Ahmed Hegazi (Ismaili), Mohamed Abou-Treika (Ahli), Emad Meteb (Ahli).

Remplaçants
Ahmed Al-Shennawi (Masri), Abdul-Wahed Al-Sayed (Zamalek), Sherif Ekrami (Ahli), Mohamed Abdul-Shafi (Zamalek), Bassem Ali (Contractors), Mohamed Nassef (ENPPI), Ahmed Elmohamady (Sunderland, Angleterre), Adam Al-Abd (Brighton, Angleterre), Hossam Ghaly, , Hossam Ashour (Ahli), Ahmed Hassan (Zamalek), Ashour Al-Taqui (Wadi Degla), Ahmed Khairi (Ismaili), Hosni Abd-Rabou (Ittihad, Arabie Saoudite), Mohamed Al-Gabbas (Lierse, Belgique), Mohamed Zidan (Mayence, Allemagne), Mohamed Salah (Bâle, Suisse), Ahmed Temsah (Dakhlia), Ahmed Mekki (Hodoud),