Afrique
INTERVIEW

J-F Losciuto : "Continuer avec les Anges"

Nommé entraîneur de Anges FC début janvier, Jean François Losciuto et son club sont passés à côté d’une qualification au second tour de la Ligue des Champions malgré une victoire probante 2-1 à Lomé. Le club de Notsè ayant perdu à l’aller à Aba 1-3 contre Enyimba. Le technicien belge veut surfer sur le travail qu’il a fait pour donner de véritables bases à un club qui défend son titre de champion du Togo dans quelques semaines.

Quelques jours après votre élimination en Ligue des champions, n’avez-vous pas l’impression d’être passé à côté d’un exploit ?
Bonjour à vous et merci pour l’intérêt que vous me portez. Oui, bien entendu que nous sommes passés de quelque chose. C’est d’autant plus regrettable car nous avons énormément travaillé pour enfin ne pas être qualifiés pour le second tour. Je pense que nous avons perdu notre qualification à Aba car nous avons énormément souffert des conditions de voyage et nous avons été mal reçus par notre hôte. Je crois très sincèrement que si nous avons eu un voyage plus que correct nous n’en serons pas là aujourd’hui et qu’on serait en train de préparer notre match du second tour.

A la différence du match aller, nous étions très bien préparés pour le match retour de Lomé et nous avons joué un football de haut niveau. Malheureusement, nous avons commis la faute à ne pas faire et Enyimba a inscrit ce petit but qui nous a coûté notre qualification. Comme vous le savez, on ne peut pas danser et s’apprécier en même temps mais nous sommes éliminés de la Ligue des Champions avec tous les honneurs en sachant que nous avons mené 0-1 durant 84 minutes à Aba et que nous avons gagné contre toutes attentes 2-1 chez nous à Lomé devant un public sportif togolais très mobilisé. Je tiens à les remercier personnellement car sans eux ce match n’aurait pas été le même et je leur dédie cette victoire.

Vous avez mis votre équipe en place en moins de deux mois. Est-ce un facteur qui a joué dans le résultat final ?
Quand je suis arrivé au stade lors de mon premier entraînement le 03 janvier 2014, j’avais pratiquement 50 joueurs et plus. J’ai fait après presque deux semaines une liste de 25 joueurs donc cela fait déjà moins de deux mois. Je ne suis pas comme certaines personnes le pensent un simple formateur. Je suis aussi un Directeur technique, un entraîneur de football et un analyste pour une société de consultance. Ces différents titres m’ont beaucoup facilité la tâche. J’ai constaté une chose importante chez les joueurs des Anges, ils sont très disciplinés et ils apprennent très vite. Ils savent ce qu’ils veulent et c’est donc beaucoup plus facile pour moi. Maintenant est-ce que ça a joué dans le résultat ? Je ne le pense pas mais c’est vrai aussi qu’on était aussi très proche du second tour. Maintenant quand on voit le match à Enyimba durant 84mn où on gagnait encore 0-1 et notre match à Lomé où nous avons joué un très bon match, je ne pense pas que ce facteur est intervenu.

Sur l’ensemble des deux rencontres, quel bilan faites-vous du comportement de vos joueurs ?
Un comportement très positif mais je me répète nous avons vu deux matchs différents : celui à d’Aba et celui de Lomé où il y a eu deux stratégies différentes. Certains joueurs n’ont pas répondu à l’attente lors du premier match et là, je devais réagir très vite afin d’aborder le second match dans des meilleures conditions. Mais dans l’ensemble des deux rencontres, je suis très fier de mes joueurs et je peux vous dire que certains ont tapé dans l’œil de certaines personnes.

A moins de nous tromper, Anges FC est votre première expérience en Afrique. Le football africain est-il si différent du football européen ?
Première expérience comme entraîneur en effet mais j’ai déjà travaillé quelques fois en Afrique pour un ami entraîneur afin de lui faciliter la tâche. Maintenant le football africain est certainement différent du football européen mais je suis beaucoup l’évolution du football africain et je peux vous dire que vous n’êtes pas loin du football européen. Tactiquement, vous avez très bien évolué et je constate aussi que vous êtes plus disciplinés qu’avant dans votre jeu. Maintenant il y a une chose où vous devez absolument vous perfectionner, c’est l’organisation. Il y a un manque cruel d’organisation chez vous en Afrique et sans organisation on ne peut pas progresser car tout le monde fait un peu ce qu’il veut. Si votre organisation est au top je suis persuadé que nous verrons un jour une équipe nationale championne du monde car vous avez un truc que les Européens n’ont pas : ce sont des joueurs de grand talent. En Europe, les enfants n’ont pas des centres de formations comme chez vous. En Europe, les enfants ne jouent pas dans les quartiers car les parents ont peur de leur sécurité et en plus avec la charge scolaire après l’école est tellement lourde que l’enfant n’a plus la force et l’envie de faire du foot. Ce qui est tout le contraire chez vous en Afrique car l’enfant dès qu’il a 5 minutes de temps libre il frappe dans un ballon.

Allez-vous continuer avec Anges FC en championnat ?
Bien entendu que je vais continuer avec Anges. Je ne suis pas venu seulement pour la Ligue des Champions. Nous avons un partenariat entre mon académie Master Class Foot Philippe Léonard où je suis moi même Directeur technique et les Anges FC durant 6 mois. Nous aurons à travailler ensemble sur différents projets afin de professionnaliser ce jeune club et renouveler si possible cette durée pour travailler dur afin de gagner encore une fois encore ce championnat.

Je tiens en même temps à remercier mon président Eric Gagou pour son excellent travail au sein du club car j’ai constaté que c’était un homme de terrain, un président très proche de ses joueurs et qu’il veut le meilleur pour eux et je tiens aussi à remercier tout le staff des Anges FC qui fait un travail hors norme et je pense aussi que sans ces personnes rien ne serait possible pour les jeunes joueurs de ce club.