Eperviers seniors
CAN 2013/ COTE D’IVOIRE vs TOGO

Gervinho : « Remporter le premier match du tournoi »

L’attaquant d’Arsenal veut aborder la compétition avec une certaine assurance. Et pour y arriver, une victoire sur le Togo est obligatoire.

Vous allez affronter le Togo mardi. Que pensez- vous de cette rencontre ?
On est bien moralement, on se prépare dans une bonne ambiance pour ce match, notre première rencontre dans ce tournoi. On n’a pas de pression sur nos épaules et on est confiants pour réaliser un très bon résultat face au Togo. C’est un match comme les autres. On possède de très bons joueurs.

Réellement, la Côte d’Ivoire est-elle prête pour cette CAN ?

Oui, la Côte d’Ivoire est prête et a toujours été prête pour cette compétition. On s’est bien préparés avant le coup d’envoi du tournoi. Maintenant, on va tout faire pour prendre part à cette compétition dans la sérénité la plus totale et beaucoup de confiance. Je pense que pour arriver à cela, il faut impérativement remporter notre premier match contre le Togo.

L’équipe du Togo a connu le retour d’Emmanuel Adebayor, un commentaire ?
C’est une bonne chose pour l’équipe togolaise et pour le peuple qui l’aime beaucoup. Pour nous joueurs de la Côte d’Ivoire, ça ne change pas trop à la donne. Nous allons affronter le Togo avec Adebayor ou sans lui. On va se focaliser sur tous les joueurs, pas uniquement Emmanuel.

A votre avis, quelle est la meilleure des manières pour commencer un tournoi ?
Il n’y a qu’une seule manière, remporter le premier match du tournoi. La victoire face au Togo est importante pour bien continuer la suite du parcours.

Les Togolais persistent à dire qu’affronter la Côte d’Ivoire en premier match est mieux qu’en pleine compétition, car il sera difficile de vous arrêter…
Ce que disent les Togolais nous intéresse peu, ce n’est que leur opinion. Le plus important pour nous, ce sont les conseils de notre entraîneur durant les entraînements pour bien aborder cette rencontre. Les Togolais savent pertinemment qu’il y aura une très bonne équipe en face d’eux.

Est-ce que le statut de favori ne met pas de pression sur le groupe  ?
Non, je pense qu’on n’est pas favoris. Pour ce tournoi, on ne peut dire qu’il y a un favori. Prenez l’exemple de la CAN-2012, on avait cité des favoris, mais finalement, c’est la Zambie qui a réussi à remporter le trophée. Dans ce type de compétition, il n’y a pas de favori et il ne faut surtout pas sous-estimer les adversaires. A la CAN, toutes les équipes présentes sont de grandes équipes et je pense que les seize qualifiées peuvent remporter le trophée.

Voulez-vous dire que la défaite contre la Zambie vous est toujours restée en travers de la gorge  ?
La défaite de la Zambie nous a affectés, mais on l’a oubliée. Je pense que ça été une déception pour nous tous, mais le football est ainsi fait.

Avec lebuteur.com