Eperviers seniors
Eliminatoires CM 2014/CAN 2013

Daré Nibombé : « Galvaniser la troupe »

Toujours indispensable dans la défense de l’Equipe nationale du Togo, le défenseur international togolais, Nibombé Daré, a indiqué la semaine dernière, que les échéances qui attendent le Togo au mois de juin méritent une mobilisation des joueurs afin de maximiser les chances togolaises.

« La chasse pour participer à la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014, passe par la Libye, la RDC et le troisième match se situe dans le cadre du match retour contre le Kenya. Il va falloir les mêmes applications pour les jouant, les gagner pour avancer. Je dois être porteur d’un message pour galvaniser la troupe : celle de se faire plaisir tout en honorant les couleurs nationales », déclare le défenseur de Royal Borinage, club de deuxième division belge, dans les colonnes du magazine Global Sport.

Pendant la première quinzaine du mois de juin, les Eperviers du Togo livrent trois matches importants contre la Libye (le 3 juin), la RD Congo (le 10 juin) dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014 et, contre le Kenya (le 15 juin) en match retour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Afrique du Sud 2013.

Et pour Daré, le groupe dont dispose Didier Six a les qualités pour faire des résultats. « On a affronté les deux compétitions en 2006 (CAN en Egypte et Coupe du Monde en Allemagne) même si ce n’est pas la même formule comme aujourd’hui. On n’avait un groupe avec moins de qualités comparé au groupe actuel, mais on n’y est parvenus avec du courage et de la volonté. Le plus important, c’est que tout le monde réponde présent au départ de la campagne afin de maximiser toutes les chances de notre côté », explique-t-il.

"Jouer en défense plate "
Mais le défenseur togolais sait aussi que pour gagner, il va falloir à Didier Six d’opérer des choix tactiques gagnants en tenant compte des joueurs qu’il a en sa possession. « Les choses ne sont pas faciles pour lui, pour une première expérience à la tête d’une équipe nationale. Le football a des formules et des discours standards sur lesquels il se base pour faire passer son message. Maintenant, il faut disposer des joueurs pour rentrer dans l’animation et faire fonctionner le système. Nous sommes là pour apprendre de lui et nous nous battrons comme on peut pour réussir », concède Daré.

Contre le Kenya en février dernier à Nairobi, la défense togolaise a souffert du positionnement. Une situation qui doit être corrigée. « On n’a changé subitement nos habitudes à l’approche de ce match et cela n’a pas fonctionné. On voulait garder une sécurité défensive en jouant à cinq derrière, on a encaissé deux buts qu’on pouvait éviter. De quoi garder un espoir raisonnable pour le match retour. Les paires Daré- Akakpo ou Akakpo-Sadate ou encore Daré-Sadate tiendront la route, si le coach décidait qu’on joue en défense plate », assure-t-il.

Bilan positif avec le RBDB
Recruté en janvier dernier par le club belge, le Togolais revient aussi sur le bilan de sa saison alors que la deuxième division belge vient de prendre fin. « J’ai joué 12 matchs pour 9 titularisations et marqué 1 but. J’ai malheureusement aussi causé un pénalty et j’ai aussi pris un carton rouge. Je suis rentré une fois en jeu et ai été remplacé 2 fois. Vous deviez comprendre que j’ai été mêlé à toutes les sauces. Je suis arrivé au RBDB FC en janvier. Je peux donc en conclure que ma saison est une réussite », fait-il savoir.

Mais Daré ne peut en dire autant de son club malgré le maintien : « Même si l’objectif du départ était le maintien, le groupe avait les ressources nécessaires pour aller chercher plus haut et plus d’une fois au cours de la saison, on l’a démontré. Il y a régné un bon état d’esprit, c’est d’ailleurs un club plus que familial, sans pression, et je crois sans me vanter avoir donné le meilleur de moi pour remettre l’église au milieu du village ».