Football masculin
FIFA/FTF

Corvaro : « Nous voulons mettre en place au Togo quelque chose de nouveau »

Primo Corvaro, le responsable des associations membres FIFA a indiqué, vendredi, avoir discuté avec le Comité de Normalisation et des personnes ressources des transformations profondes à opérer dans les statuts de la Fédération Togolaise de Football et qui devront conduire vers la mise en place d’un nouveau bureau exécutif au plus tard fin novembre 2015.

Arrivés à Lomé mardi, Primo Corvaro et Rolf Tanner de la Division des affaires juridiques de la FIFA ont multiplié les séances de travail pour porter la nouvelle vision de la FIFA par rapport aux statuts de ses associations membres. « Il s’agit de comprendre les réalités de football togolais telles qu’elles sont vécues à travers les statuts actuels, mais aussi de travailler pour l’avenir du football togolais en se basant sur les nouvelles perspectives qu’offre la FIFA », a-t-il expliqué.

Pendant les trois jours de mission, il est apparu que les statuts de la FTF comportent des failles. Ces failles, on les note entre autres dans la composition du corps électoral où il subsiste un déséquilibre entre les différentes catégories de votants. La composition du Bureau Exécutif – Comité Exécutif dans les nouveaux textes- va désormais faire apparaître des représentants des ligues régionales qui, elles-mêmes, sont réduites à 6 suivant le découpage administratif du Togo contre 14 actuellement. « Mais il revient aux acteurs de choisir les bonnes options tout en restant dans les normes que souhaite la FIFA », a-t-il précisé.

« Les changements porteront également sur les autres organes de la Fédération afin de déterminer leurs domaines de compétences et faire en sorte que toute la structure générale puisse fonctionner avec moins de soucis », a également assuré Primo Corvaro qui nuance toutefois sa pensée en estimant que la clarté des textes n’est pas une garantie à cent pour cent contre les dérives mais que tout dépendra aussi de la bonne volonté des acteurs.

Cette mission est une réussite dans la mesure où elle a permis au Comité et aux personnes ressources qui ont travaillé avec la mission sur les statuts de se rendre compte de la tâche qui attendent les membres de la Commission de réflexion et des attentes de la FIFA, s’est réjoui Antoine Folly, président du Comité de Normalisation de la Fédération Togolaise de Football.