Eperviers seniors

Abalo Dosseh : « jouer et supporter avec détermination »

Ancien capitaine de la sélection nationale du Togo avec 103 sélections, Jean Paul Abalo suit de près l’actualité des Éperviers depuis qu’il a quitté le nid. L’emblématique joueur d’Amiens se prononce à quelques jours de la confrontation entre Togolais et Gabonais, comptant pour la manche retour du dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Afrique du Sud 2013.

Abalo : « jouer et supporter avec détermination »

Ancien capitaine de la sélection nationale du Togo avec 103 sélections, Jean Paul Abalo suit de près l’actualité des Eperviers depuis qu’il a quitté le nid. L’emblématique joueur d’Amiens se prononce à quelques jours de la confrontation entre Togolais et Gabonais, comptant pour la manche retour du dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Afrique du Sud 2013.

Au match aller à Libreville, les Eperviers ont pris un léger avantage en décrochant le match nul 1-1. Et à 90 minutes d’une qualification, Jean Paul Abalo ne voit pas d’autres remèdes que l’exemplarité dans le comportement des joueurs. « Certes, le match nul obtenu à l’aller reste réconfortant. Mais le choc de dimanche sera un tout autre match. Les Eperviers doivent l’aborder avec détermination et ne pas penser que ça va être facile parce qu’on on joue à domicile », a nous confié l’ancien joueur de El Merreikh du Soudan.

Mais capitaine Jean Paul Abalo sait que pour gagner, les Éperviers auront aussi besoin du soutien du public togolais. Ce public qui les accompagnait dans les années 2004-2005 et qui leur a permis de décrocher la qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte et la Coupe du monde en Allemagne en 2006. « Il faut que le public soit derrière. C’est aussi déterminant pour gagner une horde de panthères blessées. Mais tout dépend aussi du comportement des joueurs avant, pendant et après le match », a-t-il ajouté.

Depuis 2006, le Togo n’a pas participé à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Il y était qualifié en 2010 mais la fusillade du 08 janvier dans l’Enclave angolaise de Cabinda a obligé les Éperviers à se retirer de la compétition.

ont pris un léger avantage en décrochant le match nul 1-1. Et à 90 minutes d’une qualification, Jean Paul Abalo ne voit pas d’autres remèdes que l’exemplarité dans le comportement des joueurs. « Certes, le match nul obtenu à l’aller reste réconfortant. Mais le choc de dimanche sera un tout autre match. Les Éperviers doivent l’aborder avec détermination et ne pas penser que ça va être facile parce qu’on on joue à domicile », a nous confié l’ancien joueur de El Merreikh du Soudan.

Mais capitaine Jean Paul Abalo sait que pour gagner, les Éperviers auront aussi besoin du soutien du public togolais. Ce public qui les accompagnait dans les années 2004-2005 et qui leur a permis de décrocher la qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations en Égypte et la Coupe du monde en Allemagne en 2006. « Il faut que le public soit derrière. C’est aussi déterminant pour gagner une horde de panthères blessées. Mais tout dépend aussi du comportement des joueurs avant, pendant et après le match », a-t-il ajouté.

Depuis 2006, le Togo n’a pas participé à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Il y était qualifié en 2010 mais la fusillade du 08 janvier dans l’Enclave angolaise de Cabinda a obligé les Éperviers à se retirer de la compétition.