Actualités
Top Déclarations

Payet menacé de mort, Carroll ne voulait pas signer, Mourinho va éliminer Lyon…

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Payet et son agent menacés de mort, Carroll ne voulait pas de Liverpool, Mourinho prévient Lyon, Cissé part en vrille, Benzema rappe comme un dieu, Jouanno condamne les mutins, Kombouaré allume Sessègnon et Payet, Mbia a la chance d’être intelligent... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu’il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. J.-O. Auguste – « Dimitri Payet et moi avons reçu des menaces de mort. Sa compagne a été prise à partie, avec leur enfant dans les bras. Les dirigeants stéphanois devront assumer ce qui va se passer à partir de maintenant. Il faut qu’ils protègent Dimitri »

En voulant rejoindre le PSG à la dernière minute du mercato contre l’avis de ses dirigeants, l’attaquant stéphanois Dimitri Payet s’est attiré les foudres de supporters, comme l’explique son agent Jacques-Olivier Auguste. « Lui et moi avons reçu des menaces de mort par téléphone. Je vais aller déposer plainte. Dimitri devrait en faire autant. Sa compagne a été prise à partie, avec leur enfant dans les bras. Comment Dimitri fera-t-il pour quitter le stade en voiture un soir de match ? Les dirigeants stéphanois devront prendre leurs responsabilités et assumer ce qui va se passer à partir de maintenant. Il faut qu’ils protègent Dimitri. »

Après plusieurs jours de fronde, Payet a repris l’entraînement mercredi. Il jouera avec l’équipe réserve ce week-end.

2. A. Carroll – « J’ai été acculé et je n’ai pas eu le choix. Ils ne me voulaient plus et ont clairement affirmé qu’ils voulaient l’argent. Faites savoir que je ne voulais pas partir. »

Quand Liverpool a proposé 42 M€ pour Andrew Carroll en début de semaine, Newcastle n’a pas jugé bon de retenir le jeune attaquant anglais plus longtemps. « Le directeur exécutif Derek Llambias m’a demandé de lui remettre une demande de transfert. J’ai été acculé et je n’ai pas eu le choix. Ils ne me voulaient plus et ont clairement affirmé qu’ils voulaient l’argent. Faites savoir que je ne voulais pas partir. »

L’argent ne fait donc pas tourner la tête que des joueurs…

3. J. Mourinho – « J’ai beaucoup de respect pour Lyon mais je suis convaincu que nous allons l’éliminer en huitième de finale de la Ligue des Champions. »

José Mourinho est un homme confiant. Opposé à Lyon en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, l’entraîneur du Real Madrid n’a aucun doute quant à la qualification de son équipe. « J’ai beaucoup de respect pour Lyon, une équipe qui n’a jamais perdu contre le Real et qui l’a éliminé la saison dernière. Mais je suis convaincu que nous allons l’éliminer en huitième de finale de la Ligue des Champions. »

Pour rappel, le Real Madrid n’a plus passé le cap des huitièmes de finale de la Ligue des Champions depuis la saison 2003-2004 (quart de finale contre Monaco).

4. D. Cissé – « J’ai le sentiment de m’être fait niquer. Parce que quand on montre 7 minutes et qu’on prend un but à 7 minutes 40, j’appelle ça me faire enculer. Donner un carton rouge à Vintra, j’appelle ça se faire enculer aussi. »

Eliminé en Coupe de Grèce par l’AEK Athènes à cause d’un but encaissé à la 8e minute du temps additionnel (c’est à dire à la 98e) du match retour, l’attaquant du Panathinaïkos Djibril Cissé n’a pas mâché ses mots envers l’arbitre. « Ce n’est pas le fait d’être éliminé parce que ça arrive. Je vais mal parler mais bon, je vais le dire. J’ai le sentiment de m’être fait niquer. Parce que quand on montre 7 minutes et qu’on prend un but à 7 minutes 40, j’appelle ça me faire enculer. Donner un deuxième carton jaune et un carton rouge à Vintra qui était prêt à faire la touche, j’appelle ça se faire enculer aussi. »

L’international français pourrait écoper de plusieurs matchs de suspension pour ses propos.

5. Rohff – « Benzema rappe comme un dieu. Je le connais depuis qu’il a 14 ans ! On emmerde le monde, on s’est fait plaisir et ça m’a permis d’en remettre une couche sur Domenech. »

L’attaquant du Real Madrid, Karim Benzema a participé à un morceau du dernier album du rappeur Rohff, intitulé La Cuenta. « Ce n’est pas du tout un coup de pub. Je le connais depuis qu’il a 14 ans ! C’est un mec qui aime vraiment le son, Benzema rappe comme un dieu. On est complices malgré nos dix ans d’écart. On emmerde le monde, on s’est fait plaisir et ça m’a permis d’en remettre une couche sur Domenech. »

José Mourinho aimerait plutôt que Benzema joue comme un dieu…

6. C. Jouanno – « Indépendamment de leurs qualités, qu’ils (les mutins de Knysna) reviennent serait inadmissible. On ne peut pas faire honte à la France et prétendre ensuite rejouer en équipe de France. »

Pour la ministre des Sports Chantal Jouanno, c’est clair : Patrice Evra et Franck Ribéry n’ont plus rien à faire en équipe de France. « Je ne comprends pas qu’on laisse entendre que les meneurs de la fronde en Afrique du Sud puissent être réintégrés. Indépendamment de leurs qualités, qu’ils reviennent serait inadmissible. On ne peut pas faire honte à la France et prétendre ensuite rejouer en équipe de France. »

Accusée d’ingérence, Jouanno a ensuite atténué ses propos, rappelant que la décision finale revenait à Laurent Blanc et que s’ils demandaient pardon, les mutins pouvaient, à la limite, revenir en équipe de France. Evra, Toulalan et Ribéry (blessé) n’ont finalement pas été retenus.

7. A. Kombouaré – « Sessègnon était irrécupérable. Il a eu un comportement extrêmement grave. De même que l’attitude de Payet est condamnable et inacceptable vis-à-vis de Saint-Etienne. »

Déçu par le comportement de Stéphane Sessègnon, l’entraîneur parisien Antoine Kombouaré a respecté sa ligne de conduite en se désolant aussi de l’attitude adoptée par Dimitri Payet qui a quitté le groupe plusieurs jours pour manifester sa volonté d’être transféré au PSG. « Je suis contre ce type de comportement. Je me suis bagarré fort contre Sessègnon pour ne pas voir ce genre d’attitude. Ce sont des fautes graves. »

« Sessègnon était irrécupérable. Il était têtu et le montant de l’offre reçue a fait que nous n’avons pas hésité à accepter. Mais il a eu un comportement extrêmement grave. De même que l’attitude de Dimitri Payet est condamnable et inacceptable vis-à-vis de Saint-Etienne. Tout le monde au club voulait faire venir Payet. Mais les dirigeants de Saint-Etienne l’ont bloqué et il n’y a aucun souci envers eux. »

De son côté, le président du directoire des Verts, Roland Romeyer, a rendu hommage à Kombouaré pour avoir tenu le même discours pour Sessègnon et Payet.

8. S. Mbia – « A la base, j’ai la chance d’être intelligent. Je peux reprendre mes études après ma carrière, pour, pourquoi pas, me lancer en politique. »

Alors que son attitude lors des négociations entourant la revalorisation de son contrat a été vivement critiquée, le défenseur de l’OM Stéphane Mbia ne semble pas vouloir jouer profil bas. « A la base, j’ai la chance d’être intelligent. Je peux reprendre mes études après ma carrière, pour, pourquoi pas, me lancer en politique. »

En attendant, Mbia est déjà le représentant syndical des joueurs de l’OM auprès de l’UNFP. L’international camerounais prouve en revanche que la modestie n’est pas sa qualité première.

9. E. Abidal – « Pourquoi Toulalan a-t-il pris pour les autres ? Parce qu’il n’a balancé personne, par solidarité. Et tout le groupe était d’accord pour cette lettre. On sanctionne Jérémy, pas les autres. C’est bizarre... »

Pour avoir demandé à son conseiller de rédiger la fameuse lettre de protestation des Bleus lue par Raymond Domenech à Knysna, Jérémy Toulalan fut l’un des quatre tricolores suspendus par la FFF. Anormal, selon le défenseur Eric Abidal qui a pour sa part échappé à la sanction. « Pourquoi Toulalan a-t-il pris pour les autres ? Parce qu’il n’a balancé personne, par solidarité. Et tout le groupe était d’accord pour cette lettre. On sanctionne Jérémy, pas les autres. C’est bizarre... »

Depuis la fameuse grève, le milieu lyonnais accuse le coup, avec des performances très décevantes. Laurent Blanc a une nouvelle fois choisi de ne pas l’appeler pour affronter le Brésil en amical.

10. W. Pandiani – « Ronaldo doit apprendre du meilleur joueur du monde qu’est Messi et abandonner son attitude typique de Madrid. Il doit savoir d’où il vient et être humble. Il lui manque une case. »

L’attaquant d’Osasuna, Walter Pandiani n’est visiblement pas fan de Cristiano Ronaldo qu’il a croisé sur le terrain le week-end dernier. « Ce qu’il doit faire c’est apprendre du meilleur joueur du monde qu’est Messi, comment il joue, et abandonner son attitude typique de Madrid. Il doit savoir d’où il vient et être humble. Il lui manque une case. »

Pandiani n’est pas le premier à avoir envie de donner des baffes à Ronaldo…

C’est sur cette déclaration de Pandiani que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !